L’histoire du CADR 67

Le CADR 67 a soufflé ses quarante bougies en 2015. Quarante années de vélo, d'engagement militant et de combats rondement menés. En bref : une belle histoire que nous sommes fiers de partager avec vous !

Au commencement était… la voiture !

Jean Chaumien, le fondateur du CADR 67, se souvient des premiers combats autour du vélo dès les années 1970 :

« J'étais pasteur à l’époque, et l’enterrement d’une mère de famille renversée par un camion m’a poussé à faire avancer la cause du vélo. La collectivité, suite à l’accident, a décidé qu’il fallait créer des aménagements cyclables, que nous avons immédiatement contestés ! J’ai même dit à Pierre Pflimlin - le maire de Strasbourg - qu’il valait mieux ne rien faire plutôt que de mal faire. Le vélo, à l’époque, était un sport, absolument pas un moyen de déplacement. Mais les escarmouches et nos manifs au centre-ville, que nous avions totalement bloqué, ont fini par porter leurs fruits et la réflexion a fait son chemin.

En concertation avec l’agence d’urbanisme et les services, nous avons travaillé au premier schéma directeur vélo, en 1978, pour trouver les continuités cyclables et sécuriser les routes pour les vélos. Nos premières actions ont donc servi à protéger les emplacements le long des canaux, des voies ferrées, puis du tramway, pour créer les aménagements cyclables futurs, comme par exemple la toute récente piste entre Lingolsheim et Entzheim. On s’est battu fort, comme à la Montagne-Verte pour faire accepter la piste cyclable par les riverains, ou pour les double-sens cyclables dans les rues à sens unique pour les voitures. Mais tout a toujours été constructif, positif. Nous avons toujours été entendus. »

(Témoignage recueilli par Véronique à l'occasion des 50 ans de l'Eurométropole de Strasbourg)

Le CADR : un engagement militant

Durant les années 1980, le CADR travaille de concert avec la ville de Strasbourg pour penser la politique cyclable de la ville et proposer des aménagements adéquats. Catherine Trautmann, alors députée du Bas-Rhin, adhère au CADR 67 en 1986 et participe à de nombreuses actions de l’association.

A l’époque, le CADR milite activement contre le projet d’un métro à Strasbourg, lui préférant la création d’un tramway de surface qui permettrait de repenser pleinement la place de la voiture en ville et d’accorder une juste place aux cyclistes et aux piétons. Catherine Trautmann est élue maire de Strasbourg en 1988 : commence alors une véritable épopée du tramway.

L’épopée strasbourgeoise du tramway et… du vélo !

Strasbourg, première ville cyclable de France

Les années 2000 sont synonymes de consécration pour Strasbourg : apogée du tramway, révolution piétonne et rayonnement du vélo. La ville fait figure d'exemple dans tout l’hexagone et à travers le monde. Strasbourg, c'est une cathédrale, un marché de Noël, un tramway et... des cyclistes ! La ville peut désormais se targuer d'être la première ville cyclable française.

Les nouveaux challenges des années 2010

Strasbourg, première de la classe ? Force est de constater que l'Eurométropole est encore loin d'être le paradis rêvé des cyclistes ! Le réseau cyclable n'a pas toujours été bien conçu et présente de nombreuses discontinuités, certains aménagements inadaptés ainsi qu'un manque de signalisation spécifique pour les cyclistes. Les problèmes de cohabitation entre les différents usagers de l'espace public sont nombreux, sans compter la problématique des vols de vélos. Par ailleurs, la dernière enquête vélo de 2015 a montré que la moitié des habitants de l'Eurométropole ne fait jamais de vélo - un chiffre qui persiste depuis 10 ans.

Ainsi, l'objectif premier du CADR 67 est de promouvoir la pratique du vélo auprès du plus grand nombre : faire essayer le vélo à tous les salariés, tous les collégiens, toutes les personnes actives. C'est dans cette perspective que le CADR 67 organise les sessions vélo-écoles - qui permettent de former près de 200 élèves chaque année - et intervient régulièrement dans les établissements scolaires, les collectivités et les entreprises. Depuis 2009, l'association organise le challenge Au Boulot à Vélo, en partenariat avec l’Eurométropole de Strasbourg. En 2017, ce sont près de 200 établissements, soit 5600 cyclistes qui ont pris part à l'événement.

Le CADR 67 s'investit également pour la sécurité des cyclistes. Nos interventions de terrain mettent l'accent sur la sensibilisation à la sécurité routière : respect du code de la route, respect des autres usagers et entretien du vélo. Le CADR 67 s'investit activement dans la lutte contre les vols de vélos, avec près de 4000 vélos marqués chaque année.

Enfin, l'association milite activement pour défendre les droits des cyclistes et pour accorder leur juste place aux différents usagers de la route : piétons, vélos et véhicules motorisés. Notre équipe travaille régulièrement avec les services de l'Eurométropole, fait remonter les anomalies constatées sur le réseau et est consultée lors des projets d'aménagement urbains.

Pour en savoir plus :